Paris-Nice 2017 - 11/03/2017 - Etape 7 - Nice / Col de la Couillole (177km) - Richie PORTE (BMC RACING TEAM) - Dans l'ascension du col de la Couillole. Photo : ASO/A.Broadway

Richie Porte en costaud

Une part de prestige supplémentaire était associée à l’arrivée la plus haut-perchée de l’histoire de l’épreuve, jugée au col de la Couillole à 1678  mètres d’altitude. L’enjeu était à la hauteur des talents de grimpeur de Richie Porte, qui avait déjà réalisé le meilleur temps sur la partie montante du chrono du Mont-Brouilly (sans remporter l’étape), et tenait à décrocher un succès pour atténuer la déception de sa défaillance en début de semaine. Après s’être imposé à la Croix-de-Chaubouret en 2013, à la Montagne de Lure en 2015, ainsi que sur deux chronos au col d’Eze (2013-2015), l’Australien s’affirme comme le montagnard incontournable de Paris-Nice. Il a décroché tous les favoris de la course avec qui il a bataillé dans la montée au col de la Couillole. Julian Alaphilippe ayant été exclu des débats à 10,5 km de l’arrivée tout comme Tony Gallopin, la conquête du maillot jaune s’est jouée entre Sergio Henao, Dan Martin et Alberto Contador. Avantage Colombie, leur champion national enfilant le maillot jaune, avec 30’’ d’avance sur Dan Martin et 31’’ sur Alberto Contador.        

La réaction de Richie Porte

«C’était une montée vraiment difficile C’est vraiment un belle victoire pour moi après ma mésaventure en début de semaine. J’ai essayé de montrer que j’avais du caractère. Mes coéquipiers ont vraiment fait un boulot formidable aujourd’hui. J’adore Paris-Nice, ça compte énormement pour moi de gagner ici.»

 

Partagez !

Dernière mise à jour : le 14 mars 2017 à 23 h 22 min

Ronan Houssin

Créateur du site, rédacteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir les caractères de l'image Captcha dans le champ ci-dessus