Tony Bérile « Je ne regrette en rien d’avoir rejoint la métropole »

Âgé de 17 ans, licencié à La-Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme et membre du Pôle Espoirs des Pays de la Loire et arrivée sur la métropole il y a maintenant deux ans, Tony Bérile a accepté de parler de son mode de vie à www.lactuducyclisme.fr.

bérile - 1
Tony Bérile évolue sous les couleurs de La-Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme depuis deux ans. ©Camille Laroche

[dropcap]A[/dropcap]lors qu’il était âgé de 15 ans, Tony Bérile a décidé de rejoindre la métropole française et plus précisément la Vendée pour « découvrir et essayer d’atteindre le haut niveau dans le cyclisme avec l’aide du Pôle Espoirs des Pays de la Loire basée à La-Roche-sur-Yon. » Dès son arrivée sur le territoire vendéen, le jeune coureur réunionnais a été surpris par « la gentillesse et le grand cœur des Vendéens. » Au moment de parler de son intégration, Tony Bérile explique que cela c’est plutôt bien passé puisqu’il a « de la famille en Vendée et ma famille d’accueil à tout fait pour que je me sente à l’aise », mais malgré tout il annonce avoir eu « peur de la solitude au début, mais j’ai rapidement vu que beaucoup de personnes étaient autour de moi quand ça n’allait pas. »

bérile - 2
©Camille Laroche

Tony Bérile explique que malgré le fait que « ses parents, sa famille et les repas réunionnais » lui manquent, il « ne regrette en rien son expérience », et voir qu’un coureur réunionnais, à savoir Lorrenzo Manzin, évolue désormais dans le peloton professionnel donne une source de motivation supplémentaire puisque comme l’explique Tony Bérile, « cela me donne encore plus envie de m’investir et de donner mon maximum pour y parvenir. »

Par Camille Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir les caractères de l'image Captcha dans le champ ci-dessus