Arctic Race of Norway 2017 - 13/08/2017 - Tromsø / Tromsø (160;5 km). Photo : ASO/Pauline BALLET

L’Arctic Race of Norway est une course à suspense où de jeunes talents se révèlent chaque année. L’an passé le Belge Dylan Teuns avait conclu son mois d’août en apothéose en remportant deux des quatre étapes de l’Arctic Race ainsi que le classement général. Cette année encore, la course promet d’être serrée et les puncheurs seront, une fois de plus, à la fête. 

Pour la deuxième fois en six éditions, l’Arctic Race of Norway va parcourir un seul comté : le Finnmark, à l’extrême Nord du pays. Cette partie de la Norvège est la région du peuple autochtone Sami, connu pour sa culture traditionnelle et notamment l’élevage de rennes. Le peloton traversera d’Est en Ouest ce territoire lors des quatre étapes de cette sixième édition. Ce sera l’occasion pour les coureurs de parcourir les routes de l’Est du Finnmark, dernières terres encore inexplorées par l’épreuve qui n’a cessé, depuis sa création, de repousser les frontières du cyclisme. Le départ officiel sera donné de Vadsø, la capitale administrative du Finnmark, pour rejoindre Kikenes (190,5 km), dernière ville avant la frontière russe. Les candidats au maillot saumon du meilleur grimpeur pourront déjà engranger des points puisque quatre côtes sont répertoriées. Attention également au final de la course, puisque les 500 derniers mètres seront à 8 %.

Les coureurs auront-ils le temps d’admirer les paysages splendides de la deuxième étape ? Le peloton partira de Tana afin de rejoindre Kjøllefjord (195 km) pour l’étape reine de cette 6e édition. Cette 2e étape sera sans doute la plus dure jamais vue en cinq éditions. Le dénivelé positif total : 2.700 m. La dernière côte sera située à 4 km de l’arrivée avant de plonger vers l’arrivée avec une descente rapide.

Honningsvåg, dernière ville avant le Cap Nord, accueillera le départ de la troisième étape. Les coureurs parcourront 201 km jusqu’à Hammerfest, commune la plus septentrionale du monde connue pour héberger le siège de la Société royale de l’ours. La première côte répertoriée sera située à seulement 2 m d’altitude. Comme en 2014, le peloton passera sous un tunnel en altitude négative, justifiant plus que jamais le maillot saumon de meilleur grimpeur. Le final sera une nouvelle fois propice aux puncheurs avec 1,7 km à 5 % de moyenne.

Enfin, cette 6e édition de l’Arctic Race of Norway s’achèvera à Alta après 145 km de course et un départ à Kvalsund. Cette dernière étape, qui prendra des allures de montagne russe, pourrait bien chambouler le classement général, qui restera donc indécis jusqu’aux derniers kilomètres de l’épreuve. Le public norvégien, connu pour son enthousiasme, devrait apprécier le spectacle.

Les étapes

  • Jeudi 16 août, étape 1 :  Vadsø – Kirkenes, 190,5 km
  • Vendredi 17 août, étape 2 : Tana – Kjøllefjord, 195 km
  • Samedi 18 août, étape 3 : Honningsvåg – Hammerfest, 201 km
  • Dimanche 19 août, étape 4 : Kvalsund – Alta, 145 km

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir les caractères de l'image Captcha dans le champ ci-dessus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.