2 mars 2021

Tony Bérile “Je ne regrette en rien d’avoir rejoint la métropole”

Âgé de 17 ans, licencié à La-Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme et membre du Pôle Espoirs des Pays de la Loire et arrivée sur la métropole il y a maintenant deux ans, Tony Bérile a accepté de parler de son mode de vie à www.lactuducyclisme.fr.

bérile - 1
Tony Bérile évolue sous les couleurs de La-Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme depuis deux ans. ©Camille Laroche

[dropcap]A[/dropcap]lors qu’il était âgé de 15 ans, Tony Bérile a décidé de rejoindre la métropole française et plus précisément la Vendée pour “découvrir et essayer d’atteindre le haut niveau dans le cyclisme avec l’aide du Pôle Espoirs des Pays de la Loire basée à La-Roche-sur-Yon.” Dès son arrivée sur le territoire vendéen, le jeune coureur réunionnais a été surpris par “la gentillesse et le grand cœur des Vendéens.” Au moment de parler de son intégration, Tony Bérile explique que cela c’est plutôt bien passé puisqu’il a “de la famille en Vendée et ma famille d’accueil à tout fait pour que je me sente à l’aise”, mais malgré tout il annonce avoir eu “peur de la solitude au début, mais j’ai rapidement vu que beaucoup de personnes étaient autour de moi quand ça n’allait pas.”

bérile - 2
©Camille Laroche

Tony Bérile explique que malgré le fait que “ses parents, sa famille et les repas réunionnais” lui manquent, il “ne regrette en rien son expérience”, et voir qu’un coureur réunionnais, à savoir Lorrenzo Manzin, évolue désormais dans le peloton professionnel donne une source de motivation supplémentaire puisque comme l’explique Tony Bérile, “cela me donne encore plus envie de m’investir et de donner mon maximum pour y parvenir.”

Par Camille Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.