2 juin 2020

Paris – Roubaix : Nicki Terpstra (OPQS) inscrit son nom au palmarès !

Lors de cette 112e édition, le coureur néerlandais, coéquipier de Tom Boonen, s'est imposé en solitaire au bout des 257 km de course dont 51 km de pavés (28 secteurs).
Photo : ERIC FEFERBERG / AFP

Lors de cette 112e édition, le coureur néerlandais, coéquipier de Tom Boonen, s’est imposé en solitaire au bout des 257 km de course dont 51 km de pavés (28 secteurs).

Après 37 km de course,
Robe de cocktail mousseline
8 coureurs en tête avec 1 minute d’avance sur le peloton : Boucher (FDJ), Dehaes (Lotto B), Kolar (Tinkoff-Saxo), Jarrier et Koretzky (Bretagne Séché), De Troyer (WGG), Schillinger (TNE) et Murphy (UHC).
Après 50 km, les échappées comptaient 4’40 d’avance sur le peloton. Puis, l’écart est vite monté pour atteindre 9 minutes après 60 km.

Après 80 km de course, et à l’approche du premier secteur pavé (Troisvilles), l’écart était stabilisé autour des 9 minutes. A ce moment là, les équipes Trek, OPQS, Belkin et Katusha étaient aux commandes du peloton.

A la sortie du premier secteur pavé, Crocecostaafv l’écart était redescendu à 8 minutes. Il restait à ce moment là 27 secteurs pavés et 150 km à parcourir. L’écart passé sous les 6 minutes à 100 km de l’arrivée.

A la sortie de la Trouée d’Arenberg, et à 90 km de l’arrivée, ils n’étaient plus que 4 à l’avant avec une avance de 4 minutes sur le peloton. L’écart n’était plus que de 2’50 à 75 km de l’arrivée.

A 70 km de l’arrivée, ils n’étaient plus que 3 à l’avant et leur avance n’était plus que de 1’50. A l’arrière, de nombreuses attaques ont eu lieu à l’avant du peloton, avec notamment Hushovd, mais personne n’est arrivé à sortir.

A 65 km de l’arrivée, un groupe de contre s’est formé avec notamment G. Thomas et Tom Boonen. De leur côté, les échappées ne comptaient que 55 secondes d’avance sur un peloton désorganisé.

Echappée reprise par le groupe de contre à 60 km de l’arrivée. Seulement 15 secondes d’avance sur le peloton.

A 50 km de l’arrivée, Boonen était toujours à l’avant dans un petit groupe et comptait 20 secondes d’avance sur le peloton mené par BMC et Belkin. L’écart allait monter à 41 secondes à 40 secondes de l’arrivée. Ce groupe comprenait Boonen, Hushovd, Thomas, De Backer, Martinez et Tankink.

A 37 km de l’arrivée, Vanmarke et Cancellara accéléraient et revenaient à 25 secondes du groupe de tête. Mais le peloton allait vite revenir sur ces deux hommes.

A 30 km de l’arrivée, le groupe Boonen comptait 20 secondes d’avance sur le duo Sagan-Wynants et 32 secondes sur le peloton.

A 21 km de l’arrivée, Peter Sagan en a profité pour sortir du groupe Boonen et partir seul. Quelques minutes plus tard, le peloton allait reprendre le groupe Boonen.

Sagan était repris par les favoris Cancellara, Stybar, Vanmarke et Degenkolb dans le secteur pavé du Carrefour de l’Arbre à 15 km de l’arrivée. Ces cinq là étaient désormais en tête à 13 km de l’arrivée avec 16 secondes d’avance sur un petit groupe de poursuivants avec Boonen notamment.

A 9 km de l’arrivée, le groupe de chasse avec notamment Wiggins et Boonen revenait sur le groupe de tête.

A 6 km de l’arrivée, Terpstra est sorti du groupe des favoris et s’est lancé dans un raid solitaire. L’écart est monté rapidement à 11 puis 18 secondes à 3 km de l’arrivée. Derrière, les favoris se regardent et personne ne prend en charge la poursuite.

Nicki Terptra filait alors vers la victoire qui ne pouvait lui échapper.

Terpstra remporte donc en solitaire cette 112e édition de Paris Roubaix et inscrit son nom au palmarès de cette course mythique ! Degenkolb 2e, Cancellara 3e.

Le Top 10 de Paris-Roubaix 2014 :

La victoire de Nicki Terpstra vue depuis Twitter :

 

 

 

 

Partagez !