1 juin 2020

En route vers la première édition

©Shaun Flannery/SWpix.com

Après une cérémonie de présentation organisée au York Castle, le Tour de Yorkshire prend son véritable élan demain avec le départ de la 1ère étape à Bridlington. Si les regards se portent sur les stars Bradley Wiggins et Marcel Kittel, les nombreux coureurs locaux ont aussi les faveurs du public et de la presse.

Après une cérémonie de présentation organisée au York Castle, le Tour de Yorkshire prend son véritable élan demain avec le départ de la 1ère étape à Bridlington. Si les regards se portent sur les stars Bradley Wiggins et Marcel Kittel, les nombreux coureurs locaux ont aussi les faveurs du public et de la presse.

 Long Live Yorkshire

[dropcap]A[/dropcap]pres l’effervescence autour du Grand Départ dans le Yorkshire il y a dix mois, le cyclisme fait à nouveau les gros titres de la presse britannique. Outre les radios nationales et locales qui diffusent de nombreux reportages sur l’événement, les journaux aussi font la part belle au Tour de Yorkshire, et les coureurs de la région qui intéressent spécialement les quotidiens. Ainsi The Independent propose un long article sur Ben Swift, le leader du team SKY sur la course, qui a grandi à Dinnington, au sud de Sheffield. S’il sera bien présent sur le Tour de Yorkshire, c’est du bord de la route qu’il a assisté à la dernière Grande Boucle.« Disputer le Tour de France sur les routes sur lesquelles j’ai grandi aurait été incroyable à imaginer. Mais j’ai pu faire l’expérience d’être de l’autre côté des barrières. On sentait l’excitation montait à l’approche de l’hélicoptère qui survolait les coureurs ». Autre Yorkshireman à prendre le départ, Gabriel Cullaigh n’a pas la notoriété de certains de ses adversaires. Le jeune Britannique de Holmfirth, fera, à seulement 19 ans, partie de l’équipe de Grande Bretagne, comme l’explique le Yorkshire Post. « Ça va être une expérience incroyable de me retrouver dans le peloton et de passer à moins de 100m de la maison. Il n’y a pas si longtemps, je rentrais à pied de l’école en empruntant Penistone Road, une des routes sur lesquelles nous disputerons le Tour. Ça sera un honneur de courir avec ces grands noms, mais je ne me laisserai pas disperser ». Le sprinteur ne sera pas le seul coureur du Yorkshire au sein de l’équipe britannique puisque que Josh Edmondson de Leeds et Oliver Wood de Wakefield seront aussi présents au départ.

 Kittel, pas encore ça

Après plusieurs mois passés à se remettre d’un virus et d’un état de fatigue latent, Marcel Kittel fait son grand retour à l’occasion du Tour de Yorkshire. L’Allemand qui s’était imposé à Harrogate au terme de la première étape du Tour de France dans le Yorkshire ne devrait pourtant pas être en pleine possession de ses moyens comme l’explique son directeur sportif chez Giant-Alpecin, Mark Reef à Letour.fr.  « Pour le moment, c’est encore très dur. Il est loin de sa meilleure forme. Mais la bonne chose, c’est qu’il se sent prêt à courir à nouveau et c’est une bonne nouvelle qu’il retrouve l’équipe. On ne peut pas s’attendre à de bons résultats pour le moment. Il est là pour faire des kilomètres, pour continuer à se remettre en condition. L’objectif, c’est le Tour de France. Pour la victoire il faudra attendre juillet, on l’espère ».

 Prix de la combativité, prix du public

Pour la première fois sur une épreuve organisée par Amaury Sport Organisation, le Prix de la Combativité sera décerné par le public via les réseaux sociaux. Pour l’occasion, il s’agira du Digital Jersey parrainé par Dimension Data. En effet dans les 30 derniers kilomètres de chaque étape du Tour de Yorkshire, un jury présidé par le directeur de course Thierry Gouvenou décidera d’une liste de coureurs ayant animé l’étape. Cette liste sera ensuite soumise aux internautes qui pourront élire via www.twitter.com/letouryorkshire le nom du coureur le plus combatif de la journée. Celui-ci aura ensuite les honneurs du protocole et portera le lendemain le Digital Jersey gris avec son nom et son compte twitter affichés sur le côté.

Partagez !