25 novembre 2020

Un nouvel arc-en-ciel sur Paris ?

©Camille Laroche

Après le succès de sa première édition l'an passé, La Course by Le Tour est de retour. Le 26 juillet prochain, à l'occasion de l'arrivée du Tour de France 2015, la déjà célèbre course féminine retrouve les Champs-Élysées sur lesquels les reines du peloton sont attendues. La championne du monde, Pauline Ferrand-Prévot, se présente pour succéder à Marianne Vos…

Après le succès de sa première édition l’an passé, La Course by Le Tour est de retour. Le 26 juillet prochain, à l’occasion de l’arrivée du Tour de France 2015, la déjà célèbre course féminine retrouve les Champs-Élysées sur lesquels les reines du peloton sont attendues. La championne du monde, Pauline Ferrand-Prévot, se présente pour succéder à Marianne Vos…

©Camille Laroche
©Camille Laroche

[dropcap]L[/dropcap]e 27 juillet 2014, l’histoire du cyclisme féminin a vécu une inoubliable avancée à l’occasion du lancement de La Course by Le Tour. Sur les Champs-Élysées, dans le cadre de la dernière étape du Tour de France, les meilleures cyclistes de la planète s’étaient donné rendez-vous. A l’issue des 89 km du parcours parisien, qui d’autre que Marianne Vos, l’immense star du peloton, pouvait marquer de son empreinte cette course de prestige ? «Un rêve est devenu réalité», avait confié la Néerlandaise à l’incroyable palmarès, lauréate sur la ligne d’arrivée à la faveur d’un sprint disputé sur la plus belle avenue du monde.

Jamais le cyclisme féminin n’avait bénéficié d’une telle exposition. Depuis, La Course by Le Tour a fait des émules. De nombreuses épreuves du calendrier international ont désormais leur pendant féminin. Certains rendez-vous se mettent en place, à l’instar de La Course by la Vuelta. Comme son modèle français, cette épreuve sera disputée le 13 septembre prochain à Madrid en marge de l’arrivée du Tour d’Espagne 2015, signe que le cyclisme féminin est entré dans une nouvelle ère.

Forte de ce succès aussi bien sportif que populaire, La Course by Le Tour revient pour une 2e édition placée sous le signe de la confirmation. Le dimanche 26 juillet 2015, en début d’après-midi (départ fictif à 13h25), toutes les têtes d’affiche du peloton vont s’affronter sur le même circuit qu’en 2014. Seule manque à l’appel Marianne Vos, sacrée l’an dernier avec le maillot arc-en-ciel sur les épaules. Gênée par des blessures à répétition depuis le début de la saison, la championne de la formation Rabo-Liv doit renoncer à défendre ses chances afin de favoriser sa convalescence.

La bataille paraît donc ouverte parmi les 120 engagées réparties dans 19 formations UCI et 1 équipe nationale. Mais il n’est pas impossible que la championne du monde succède à l’ancienne sur les Champs-Élysées. La championne du monde en question, c’est Pauline Ferrand-Prévot, équipière de Vos. La nouvelle star du peloton brille sur tous les terrains et peut légitimement dompter les pavés de La Course by Le Tour. D’autant plus que la Française, victime d’une chute dans le final en 2014, est revancharde. «PFP» figure ainsi parmi les principales favorites, au même titre que les Italiennes Elisa Longo Borghini et Giorgia Bronzini (Wiggle Honda), les Néerlandaises Kirsten Wild (Hitec Products, 2e en 2014) ou Ellen van Dijk (Boels Dolmans), la Britannique Lizzie Armitstead (Boels Dolmans), l’Allemande Lisa Brennauer (Velocio-SRAM, 4e l’an passé) ou la Suédoise Emma Johannson (Orica – AIS).

Dans les rangs tricolores, outre Ferrand-Prévot, notons la présence d’une équipe de France tandis que l’équipe Poitou-Charentes-Futuroscope pourra compter sur ses solides sprinteuses Roxane Fournier et Pascale Jeuland.

Partagez !