29 septembre 2020

Le parcours 2017 dévoilé

La 72e édition du Tour d'Espagne a été présentée ce jeudi soir au Palais des Congrès de Madrid par Unipublic, filiale d'ASO.

La 72e édition du Tour d’Espagne a été présentée ce jeudi soir au Palais des Congrès de Madrid par Unipublic, filiale d’ASO.

Pour son édition 2017, la Vuelta s’est offert un nouveau logo.

Le directeur de la VueltaJavier Guillén, a expliqué que cette décision vise à montrer les « nombreux liens qui unissent » les communautés françaises et espagnoles. « L’amour de l’hispanité et la passion pour les arts de la tauromachie et le flamenco seront à l’honneur dans cette fusion absolue entre la Vuelta, la France et ce qui fait le caractère si particulier de l’Espagne » a remarqué Guillén.

Nîmes, chef-lieu du Gard, au sud de la France, est également baptisée « La petite Rome » pour la forte présence de vestiges de l’Empire Romain dans son architecture et sa culture. L’histoire de la ville raconte qu’en l’an 31 avant J.-C., l’empereur Auguste remporta une bataille décisive contre les armées de Marc Antoine et Cléopâtre et que, fruit de cette victoire, Auguste récompensa ses troupes avec la ville de Nîmes.

La Vuelta démarrera ainsi avec deux étapes qui se dérouleront intégralement sur le territoire français, avant de rejoindre un autre pays qui est devenu un habitué du Tour d’Espagne au cours des dernières années : Andorre. La quatrième étape de l’édition 2017 prendra fin en Espagne, plus précisément à Tarragone, puis traversera la Communauté Valencienne, Murcie, Andalousie, Navarre, La Rioja, Castille-et-León, Cantabrie et Asturies, avant son final habituel à Madrid.

Des départs inédits

Cette année encore, la Vuelta a misé sur des départs et des arrivées inédits dans l’histoire du Tour d’Espagne. Lors de cette édition, on ne comptera pas moins de 14 départs inédits, du jamais vu au cours des 71 éditions précédentes de l’épreuve, en plus de compter huit arrivées inconnues pour les cyclistes dans les Grands Tours.

À cela s’ajoute le retour d’un col mythique de la Vuelta, l’Alto de l’Angliru, qui sera plus décisif que jamais. Le col asturien sera la dernière ascension des cyclistes lors de cette édition et mettra un point final à l’avant-dernière étape du Tour d’Espagne, juste avant l’arrivée à Madrid qui couronnera le vainqueur de la Vuelta 2017.

Partagez !