23 novembre 2020

A la conquête du maillot blanc (1)

2013 nous promet un Tour plus ouvert que l’an dernier. En marge du tant attendu duel Froome-Contador annoncé depuis le début de l’année, un autre classement devrait étayer et dynamiser la centième édition de la grande boucle ; celui du meilleur jeune.  La fine fleur des grimpeurs de l’excellente génération 90 sera présente pour aller conquérir le maillot blanc et détrôner Tejay Van Garderen, vainqueur de ce classement en 2012. Nous allons faire un point sur les principaux prétendants.

*** Van Garderen

** Quintana, Talansky, Pinot

*Bardet, Kwiatowski ,Denis ,Moser

Tejay Van Garderen :

S’il y’a quelques prétendant d’un niveau similaire qui se dégagent, le principal favori n’est autre que le dernier vainqueur, Tejay Van Garderen. L’américain de la BMC a toutes les qualités requises pour se succéder à lui-même. Excellent en contre la montre (notamment 4ème des championnats CLM 2012, vainqueur du CLM du tour de Californie cette année),  bon en montagne, il monte en puissance chaque année et devient un réel leader de course par étapes ; en 2013 il gagne en régularité et termine 2ème du Tour de San Luis,  4ème de Paris-Nice, 3ème du Critérium International, 1er du Tour de Californie et 7ème du Tour de Suisse.

Il a tout pour réussir d’autant que les qualités de rouleur de ses coéquipiers devraient lui permettre de ne pas perdre trop de temps sur les favoris lors du CLM par équipes voire même d’en gagner.
Cependant celui qui pourrait enrayer les plans du coureur originaire de Tacoma pourrait être l’un des ses coéquipiers lui-même. Van Garderen l’a annoncé en début d’année, Cadel Evans reste le boss et il se mettra à son service si nécessaire.
Néanmoins le manque de garanties apporté par le vieillissant leader australien, notamment sur le dernier Tour (Van Garderen a du l’attendre plusieurs fois en montagne et a même terminé devant lui au classement général) pourrait donner lieu à une redistribution des cartes au cours de l’épreuve.

Nairo Quintana :

Le jeune colombien est une des nouvelles pépites du cyclisme international. Redoutable grimpeur il a remporté le tour de l’avenir en 2010. Il s’est ensuite illustré dès son arrivée au très haut niveau chez Movistar en 2012 en remportant 6 victoires dont la route du sud, le tour de Murcie, le tour d’Emilie et l’étape du Dauphiné arrivant à Morzine en faisant un numéro dans le col de Joux Plane.
En 2013 le coureur de coureur de 23ans confirme son immense talent en remportant déjà sa première course par étape de niveau World Tour : le Tour du Pays Basque (+ 1 étape). Il termine aussi 4ème du tour de Catalogne (+ 1 étape).

Quintana est le genre de coureur qui n’a pas peur d’attaquer et qui se porte vers l’avant. Nul doute qu’il se servira des ses capacités d’accélération pour dynamiter la course.

Malgré son gabarit de pur grimpeur (1m67, 59kg) il se débrouille bien en CLM. En effet lors de sa victoire au Tour de l’avenir Quintana remporte aussi le CLM en reléguant le deuxième, Andrew Talansky à 47sec. Il a terminé cette année 2eme du CLM du Tour du Pays Basque derrière le double champion du monde de la discipline, Tony Martin.

La difficulté pour lui sera de ne pas perdre de temps lors des étapes de plat. Nairo Quintana est un coureur qui n’aime pas frotter et il devra faire attention aux coups de bordures et aux relances.
Equipier d’Alejandro Valverde, il aura surement quelques coureurs à sa disposition. Est-il capable de terminer devant son leader ?

Les autres prétendants seront présentés dans un second article avant la fin de la semaine.

Partagez !