25 novembre 2020

A la conquête du maillot blanc (Suite et fin)

Suite de la liste des prétendants au maillot de meilleur jeune sur le Tour de France.

Thibaut Pinot :

Le nouveau chouchou des français revient sur la grande boucle avec un peu plus de pression. Révélé au grand public l’année dernière grâce à sa victoire à Porrentruy et sa dixième place au général pour son premier grand tour, le franc-comtois espère faire aussi bien voire mieux.
Après des débuts prometteurs chez les professionnels (5ème du Tour du Finistère, 20ème du Dauphiné et 3ème d’une étape, 5ème du Tour de l’Ain et 14ème du GP du Québec lors de sa première année), Pinot confirme son énorme potentiel l’année suivante (2011) en remportant 6 victoires : la Settimana Ciclistica Lombarda + 1étape, 2 étapes au Tour de l’Ain, Le Tour d’Alsace + 1 étape.

Ses grosses capacités en montagne en font l’un des favoris pour ce maillot blanc. Etant le principal espoir de Top5 ou Top10 avec Pierre Roland, il sera davantage supporté pour aller conquérir le maillot blanc que ses adversaires directs. Thibaut a travaillé le CLM et semble s’être amélioré à la vue des performances réalisées cette année dans ce domaine (14ème au CLM du Tour de Bavière, 6ème à celui du Tour de Suisse et généralement bien placés sur les prologues bien que le Tour en soit dénué cette année)

L’avantage de Thibaut sur ses principaux rivaux ? Il sera l’unique leader pour le classement général au sein de son équipe.
Cependant comme il le dit lui-même, ça sera plus dur cette année car il n’y aura plus d’effet de surprise, il sera surveillé et on ne le laissera plus partir comme l’an dernier.
D’autant plus qu’il a toujours quelques difficultés dans les descentes lorsque l’on dépasse les 80 km/h. Il faudra aussi qu’il fasse attention à son placement sur les étapes de plat pour ne pas perdre de temps notamment en Corse où les routes empruntées peuvent être piégeuses.

Andrew Talansky :

L’américain est à coup sur un des favoris à la conquête du maillot blanc.
Avant de passer pro, il finit 2ème du Tour de l’Avenir 2010, épreuve qui révèle généralement les talents de demain, derrière un certain Nairo Quintana. En 2011, lors de sa première année chez les professionnels, il termine 4ème du Tour Med et 9ème du Tour de Romandie. En 2012 il confirme tout le bien que l’on pense de lui et surprend en terminant cette fois ci 2ème du Tour de Romandie. Il remporte aussi le Tour de l’Ain +1 étape et va surtout terminer 7ème et meilleur jeune de la Vuelta. Très régulier, autant à l’aise en montagne que dans le CLM, Talansky continue sur la même voie en 2013 en terminant à la 2ème place d’un Paris-Nice qu’il aurait pu gagner et remporte une étape. Il termine aussi 2ème du prologue du Tour de Romandie.

Malade en début de Dauphiné, il a très bien fini la semaine en se classant 3ème de l’étape de Risoul juste derrière les deux favoris du Tour, C.Froome et A.Contador. Il arrive donc sur ce Tour en pleine forme et nul doute que le classement de meilleur jeune sera son objectif numéro 1. Il devra composer avec 2 autres leaders au sein de la Garmin-Sharp ; Ryder Hesjedal qui veut se rattraper d’un Giro raté et le surprenant Daniel Martin, vainqueur cette année de la doyenne des classiques : Liège-Bastogne-Liège.
S’il gère bien sa récupération et ne connait pas de jour sans, il sera à coup sur dans le Top 10 du Tour et pourquoi pas en blanc sur les Champs…

Quelques coureurs peuvent se mêler à la lutte :

Michal Kwiatowski progresse d’année en année mais en 2013 le polonais à frappé fort en montrant des améliorations significatives en montagne et surtout sur les classiques (4ème de l’Amstel, 5ème de la Flèche Wallonne). Le récent champion de Pologne a aussi terminé 4ème du classement général de Tirreno Adriatico. Les manques de résultat récents de Peter Velits pourraient le propulser au rang de Leader à moins que l’équipe Omega-Pharma Quickstep le sacrifie pour les sprints deMark Cavendish.

Le jeune Français Romain Bardet va découvrir le Tour. Il aura pour objectif d’aider ses leaders Jean-Christophe Péraud et John Gadret en montagne. Mais ses belles prestations lors des classiques ardennaises devraient lui permettre d’avoir quelques libertés. Pourquoi ne pas gagner du temps grâce à une échappée et lutter pour le maillot blanc ? Il aura besoin de circonstances de courses favorables.

Moreno Moser, neveu de Francesco ancien champion du monde, est le nouveau grand espoir du cyclisme Italien. Forts de qualités indéniables, il semble capable de briller dans tous les domaines. A 22ans il a déjà remporté de très belles victoires (GP de Francfort, Trophée laigueglia, Strade Bianche, le Tour de Pologne + 1 étape..). On ne connait pas encore ses limites et même s’il n’a pas encore brillé sur un grand tour, il faudra s’en méfier.

Spécialiste du CLM, Rohan Denis s’est fait connaitre récemment sur le Dauphiné en portant le maillot jaune suite à sa deuxième place lors du contre la montre (il termine devant Chris Froome). Il conclut ce Dauphiné à la 8ème place et montre ainsi qu’il sait se défendre aussi lorsque la route s’élève. Bien qu’il n’ait encore que peu de référence sur route (il vient de la piste), les favoris du classement du meilleur jeune ne devront pas lui laisser trop de liberté.

Partagez !