1 juin 2020

Alors qui ?

Le 7 mai dernier, The Secret Pro, un cycliste témoignant sous couvert d’anonymat lançait une véritable bombe dans le milieu : un ancien vainqueur de Grand Tour aurait été piégé par son passeport biologique.  La déflagration fut telle que trois jours plus tard, Cycling Tips, l’hébergeur du blog de TSP, s’est senti obligé de publier un article pour affirmer que The Secret Pro n’est pas un hoax.  Forcément, sur les forums, tout le monde se pose cette question : “alors qui ?”.

Si l’on reprend le palmarès des années précédentes, certains noms posent plus problème que d’autres. Juan José Cobo, vainqueur de la Vuelta 2011, est plus sujet à polémique qu’un Cadel Evans. Il paraît peu probable que le coureur désigné soit Alberto Contador qui lui a purgé une suspension. Difficile également de croire qu’un coureur encore compétitif soit impliqué, tant la ficelle paraîtrait grosse. Restent donc deux bonnes cotes : Andy Schleck, dont le frère a été contrôlé positif et qui a traversé la saison 2013 comme un fantôme, et surtout mon favori, Denis Menchov. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait aucune référence sur les Grands Tours avant de tenir tête à un Roberto Heras qui transpirait l’EPO sur la Vuelta 2005. Surtout, il a annoncé de façon surprenante sa retraite… deux semaines après l’article du Secret Pro. Présomption d’innocence oblige, je n’affirmerai rien mais ni fleurs ni couronnes quand même.

D’ailleurs the Secret Pro, qui est-ce ? Tout laisse à penser déjà qu’il existe. Ayant suivi ses publications depuis le début et les courses qu’il aurait courues, il ne reste que… deux coureurs. Encore une fois, amusez-vous si vous le souhaitez à faire le compte mais je ne révélerai pas ces deux noms (surtout qu’un des deux est beaucoup plus probable que l’autre), TSP ayant indiqué qu’il arrêterait si son anonymat était levé.

Enfin, Brian Cookson, le nouveau président de l’UCI, a annoncé la création d’une “commission vérité et réconciliation” (enfin un ersatz, aucun des cadres de l’UCI ne pouvant être comparé à Desmond Tutu) sur la corruption de l’institution. Cette commission devra faire la lumière sur les importants soupçons de corruption qui pèsent notamment sur les anciens présidents, Pat Mc Quaid et surtout Hein Verbruggen. Alors qui a couvert les réseaux de dopage et notamment L.A. ? Réponse à la fin de l’année. Pour, enfin, tourner la page de cette période sombre. Ah non en fait Johan Bruyneel et Bjarne Riis sont toujours là.

Partagez !