30 septembre 2020

Paris-Nice : Michal Kwiatkowski premier leader

Le prologue de Paris-Nice, disputé à Maurepas dans les Yvelines, a effectué sur une distance de 6,7 kilomètres un premier tri entre les favoris de la course. Michal Kwiatkowski, pour sa première journée sur la Course au Soleil, a pris les commandes avec autorité, en allant chercher le chrono réalisé par Rohan Dennis, le recordman du monde de l’heure, dont le règne au classement provisoire n’aura justement pas duré plus d’une heure.
©G.Demouveaux

[dropcap]L[/dropcap]e prologue de Paris-Nice, disputé à Maurepas dans les Yvelines, a effectué sur une distance de 6,7 kilomètres un premier tri entre les favoris de la course. Michal Kwiatkowski, pour sa première journée sur la Course au Soleil, a pris les commandes avec autorité, en allant chercher le chrono réalisé par Rohan Dennis, le recordman du monde de l’heure, dont le règne au classement provisoire n’aura justement pas duré plus d’une heure. Sacré sur la course en ligne des derniers Mondiaux de Ponferrada, le coureur polonais s’est montré plus solide que les rouleurs de prestige que sont Tony Martin, Bradley Wiggins, Tejay van Garderen ou Tom Dumoulin. Kwiatkowski n’aura pas l’occasion de porter son maillot arc-en-ciel demain matin, puisqu’il devra commencer à défendre son maillot jaune sur la route de Contres, notamment face à des animateurs réguliers de l’épreuve comme Luis-Leon Sanchez (4ème à 10’’) ou Sylvain Chavanel (7ème à 10’’) 

McLay, fugace leader

Pour sa première course au niveau World Tour, le jeune Daniel McLay connaît le bonheur très fugace d’établir le premier temps de référence sur le parcours de Maurepas. Il est en effet immédiatement devancé par Dylan Van Baarle, qui s’approche de la barre des huit minutes. Le vainqueur du Tour de Grande-Bretagne 2014 reste en tête jusqu’à l’arrivée de Giacomo Nizzolo, premier à atteindre les 50 km/h.

Dennis frappe un grand coup

A son tour, le coureur italien est dépassé par Tiago Machado. Mais le score réalisé par le Portugais subit une véritable humiliation lorsque Rohan Dennis déboule. Tout récent recordman du monde de l’heure et vainqueur du Tour Down Under, la recrue de l’équipe BMC améliore de vingt secondes le temps de Machado, et pousse le compteur jusqu’à 52,4 km/h.

Porte en retrait

Si Rohan Dennis a placé la barre très haut, il doit encore résister aux assauts des meilleurs rouleurs du monde. Parmi ses plus sérieux rivaux, son compatriote Richie Porte, champion d’Australie de la spécialité, n’y parvient pas, et échoue également face au temps de Luis-Leon Sanchez. Le triple champion du monde du chrono, Tony Martin, semble un peu plus tard en mesure de détrôner Dennis, mais arrive 7 secondes trop tard.

 Kwiatkowski, dans la même seconde

Déjà en vue sur les contre-la-montre du Tour de San Luis et du Tour d’Algarve, Michal Kwiatkowski confirme qu’il a également son mot à dire sur les chronos. Le champion du monde de la course en ligne à Ponferrada atteint l’arrivée dans la même seconde que Dennis, qu’il devance de 31 centièmes. L’écart infime obtenu sur l’Australien permet au Polonais de prendre une option sur le premier maillot jaune de la course. Le danger peut encore venir de Tejay van Garderen, de Tom Dumoulin ou encore de Bradley Wiggins, mais aucun d’entre eux ne s’approche à moins de 10 secondes. Kwiatkowski obtient ainsi sa première victoire de la saison et se positionne comme un l’homme à chasser sur la Course au Soleil. La mission s’avère déjà compliquée pour des coureurs comme Andrew Talansky, pointé à 25’’, Fabio Aru (33’’) ou Romain Bardet (35’’).

Partagez !