4 juin 2020

Alexander Kristoff “Le rêve est devenu réalité”

Seulement quelques jours après avoir remporté les Trois Jours de la Panne, Alexander Kristoff a inscrit une nouvelle ligne à son palmarès en s'imposant sur le Tour des Flandres.

Seulement quelques jours après avoir remporté les Trois Jours de la Panne, Alexander Kristoff a inscrit une nouvelle ligne à son palmarès en s’imposant sur le Tour des Flandres (lire ici). 

[dropcap]A[/dropcap] l’issue de sa brillante victoire sur le Tour des Flandres, Alexander Kristoff a déclaré que “depuis que j’étais jeune je rêvais de gagner le Tour des Flandres, et maintenant c’est fait.” Échappé durant de nombreux kilomètres, le coureur norvégien du Team Katusha a dû attendra attendre les derniers mètres de l’épreuve pour disposer de Niki Tersptra. Il explique alors avoir été “un peu nerveux après que Niki Terpstra cesse de rouler, et j’avais peur que le groupe de chasse revienne sur nous. J’ai donc décidé de rouler à une allure assez élevée, et je savais que si je ne m’étais pas à 100% je pouvais faire un bon sprint.”

Après la cérémonie protocolaire, Alexander Kristoff a pris le temps d’analyser sa course et il a donc expliqué qu’il fallait “suivre Niki Terpstra quand il a pris de l’avance. Une fois à l’avant, nous avons bien collaboré et je lui directement annoncé qu’il avait raison de collaborer vu qu’au pire il terminerait deuxième. Dans le Kwaremont, il a essayé de se débarrasser de moi, mais je passe très bien les monts pavés et je savais que je pourrais le contrôler dans l’ascension du Paterberg, mais il ne fallait pas s’emballer trop tôt. Je savais que c’était risquer de le laisser partir alors j’ai réussi à rester avec lui sans que personne ne puisse revenir. Je suis très rapide au sprint donc je savais que je pouvais gagner et je suis vraiment ravi de gagner le jour de l’anniversaire de M. Makarov, le propriétaire de l’équipe.”

Partagez !