26 octobre 2020

La vie en triple pour Alejandro Valverde

©ASO/G.Demouveaux

Après avoir remporté sa troisième Flèche Wallonne, Alejandro Valverde est en lice pour aller également chercher un troisième titre sur Liège-Bastogne-Liège. Mais sa supériorité affichée sur le Mur de Huy sera contestée par de nombreux prétendants. Kwiatkowski, Nibali, Rodriguez, tout comme les blessés de la Flèche, ou encore Gallopin ou Bardet, comptent tous terminer en apothéose la saison des classiques…

Après avoir remporté sa troisième Flèche Wallonne, Alejandro Valverde est en lice pour aller également chercher un troisième titre sur Liège-Bastogne-Liège. Mais sa supériorité affichée sur le Mur de Huy sera contestée par de nombreux prétendants. Kwiatkowski, Nibali, Rodriguez, tout comme les blessés de la Flèche, ou encore Gallopin ou Bardet, comptent tous terminer en apothéose la saison des classiques…

©ASO/G.Demouveaux
©ASO/G.Demouveaux

[dropcap]V[/dropcap]oilà quelqu’un qui ne s’encombre pas des angoisses, des fantasmes et surtout des marquages liés au statut de grand favori. Alejandro Valverde était le plus en vue des prétendants à la Flèche Wallonne. Il y a parfaitement assumé ce rôle, jusqu’à imposer son allure durant l’essentiel de la montée du Mur de Huy et aller cueillir sa troisième victoire avec autorité, là où il avait plutôt construit ses succès précédents sur une forme de discrétion jusqu’aux deux cents derniers mètres. Une chose est certaine : l’Espagnol est au sommet de sa forme et sera l’homme à suivre sur Liège-Bastogne-Liège, et les 35 ans qu’il aura fêtés la veille ne pèseront pas dans ses jambes, y compris face à une jeune garde bien en place. L’équipe Etixx était spécialement attendue avec MichalKwiatkowski, 24 ans, qui fait déjà figure de champion installé après la démonstration de solidité de JulianAlaphilippe, gamin de 22 ans capable de terminer dans la roue de Valverde, pour sa première participation à la Flèche. Les deux équipiers d’Ettix ne seront pas les seuls à vouloir prendre une revanche sur le scénario d’hier. Mais la série de chutes qui a successivement éliminé Daniel Martin (vainqueur 2013 à Liège), Philippe Gilbert (vainqueur 2011) et Jelle Vanendert, pourrait avoir des conséquences pour les ambitions de ces prétendants habituels au podium. Quant au duo Rodriguez-Moreno, respectivement 4ème et 5ème à Huy après avoir mis à contribution leurs équipiers chez Katusha, sa volonté demeure intacte. Pas certain que la Doyenne résiste à « Purito » cette année.

 Le dernier acte de la campagne des classiques ardennaises pourrait aussi être bousculé par l’entrée en scène de quelques acteurs qui ont volontairement évité le Mur de Huy dans leur chemin vers Liège. Après ses performances réalisées sur Paris-Nice et plus récemment sur l’Amstel Gold Race (6ème), il serait risqué d’écarter Tony Gallopin de la liste des favoris. Et même si Simon Gerrans a été éloigné sur blessure des premières passes d’armes de la saison, le tenant du titre aura pour lui la fraîcheur et un sens tactique toujours au rendez-vous. Enfin, certains sont allés chercher l’inspiration sur le Tour du Trentin, comme Domenico Pozzovivo et RomainBardet chez AG2R La Mondiale. Peut-être la formule payante pour charmer la Doyenne…

Partagez !