30 septembre 2020

Froome et Nibali dans le viseur

Deux anciens vainqueurs du Tour de France, Chris Froome et Vincenzo Nibali, se retrouveront dans un premier temps face à face sur le Critérium du Dauphiné, du 7 au 15 juin prochains. Mais les candidats sont nombreux pour leur contester le titre de la 67èmeédition : Talansky, Van Garderen, Valverde, Rodriguez, Kelderman, Péraud, Bardet, Rolland… et pourquoi pas Alaphilippe ?

Deux anciens vainqueurs du Tour de France, Chris Froome et Vincenzo Nibali, se retrouveront dans un premier temps face à face sur le Critérium du Dauphiné, du 7 au 15 juin prochains. Mais les candidats sont nombreux pour leur contester le titre de la 67èmeédition : Talansky, Van Garderen, Valverde, Rodriguez, Kelderman, Péraud, Bardet, Rolland… et pourquoi pas Alaphilippe ?

 La vérité du mois de juin est rarement celle de juillet. Il suffit de remonter à l’année dernière pour constater que la réussite d’Andrew Talansky s’est totalement éclipsée quelques semaines plus tard, alors que le vainqueur éblouissant du Tour, Vincenzo Nibali, peinait encore à convaincre sur le Dauphiné (7ème). Il reste que les leaders de toutes les équipes viendront chercher, en même temps que le titre en jeu à l’arrivée à Modane Valfréjus, des repères et des signaux positifs sur les routes du Critérium. Le contre-la-montre par équipes de 24,5 km entre Roanne-Montagny devra être exploité à 100 % pour régler les automatismes en vue de l’exercice décisif programmé en Bretagne pendant le Tour ; l’étape strictement identique dessinée entre Digne-les-Bains et Pra-Loup donnera des indications sur le niveau respectif des grimpeurs les plus en vue du peloton ; et la découverte des lacets de Montvernier durant la dernière journée leur sera à coup sûr utile dans la 18ème étape du Tour, lorsqu’il faudra les aborder immédiatement avant l’arrivée à Saint-Jean-de-Maurienne.

 Le rendez-vous alpin du mois de juin, qui attire cette année 7 des membres du Top 10 du Tour 2014, se présente comme une occasion privilégiée pour tous ceux qui comptent défier Chris Froome et Vincenzo Nibali. Le tenant du titre ne sera pas le seul Américain à jouer sa carte, puisque Tejay van Garderen (3ème en 2010) y fera son retour après une longue coupure. Le clan espagnol ne devrait pas être en reste avec Joaquim Rodriguez et Alejandro Valverde, mais aussi Rafael Valls, qui avait mis tout le monde d’accord sur le Tour of Oman. L’état de forme des coureurs hollandais sera aussi scruté en détail en vue du Grand Départ d’Utrecht : il est à prévoir que Wilco Keldermann ne se contentera pas de viser un 3ème maillot de meilleur jeune sur le Dauphiné, et Bauke Mollema pourrait profiter de ce terrain pour sortir de sa relative discrétion cette saison. Enfin, le hold-up qui avait échoué de justesse pour Romain Bardet (5ème au général) dans l’époustouflante étape de Courchevel l’année dernière a de quoi donner des idées à plusieurs coureurs français en lice. C’est l’objectif du coureur auvergnat d’AG2R, qui sera accompagné de Jean-Christophe Péraud, mais le clan tricolore s’élargit cette année avec le retour de Pierre Rolland sur l’épreuve (4ème du Giro en 2014), et la participation attendue en tant que leader de Julian Alaphilippe, qui s’est comporté en honnête grimpeur sur le Tour de Californie (2ème), après avoir confirmé ses talents de puncheur sur les Ardennaises (2ème sur la Flèche Wallonne, 2ème à Liège). Il lui reste à dompter les Alpes…

Partagez !