En danseuse sur les pavés ! Paris-Roubaix

Le parcours de Paris-Roubaix 2016, qui se disputera dimanche 10 avril prochain, comportera 52,8 km de pavés. Le supplément ne représente qu’une centaine de mètres par rapport à 2015, mais les coureurs retrouveront surtout le secteur en côte du Hameau du Buat. La distance totale de la course est portée à 257,5 km.

Les touches et les retouches sont subtiles mais significatives. Entre Troisvilles, le village où débutent les tremblements, et le vélodrome de Roubaix, anneau de délivrance pour les organismes malmenés, les grands rendez-vous sont fixés sur quelques secteurs pavés aussi redoutables que stratégiques. La Trouée d’Arenberg, le secteur de Mons-en-Pévèle ou le Carrefour de l’Arbre demeurent par exemple cette année des filtres à prétendants pour le titre en jeu. Les 24 autres portions pavées participent à l’usure, compliquent l’approche de ces lieux décisifs ou durcissent encore la sélection qui s’y est opérée. Cette année, le changement d’itinéraire effectué conduira le peloton au Hameau du Buat sur l’unique secteur en montée emprunté par Paris-Roubaix. Cette « bosse » à part, de retour après trois ans d’absence, se présentera face aux coureurs en début de programme pavé (km 127) et le crochet nécessaire pour s’y rendre allonge très légèrement la distance totale, avec 257,5 km.

Dans l’ordonnancement similaire aux dernières éditions pour la partie cruciale de la course, les voies pavées ont fait l’objet de rénovations partielles, entreprises notamment à l’initiative de la Communauté de communes du Pays de Pévèle. C’est le cas sur les secteurs de Bersée (km 203,5), de Mons-en-Pévèle (km 209) et de Bourghelles (km 231). Enfin, le final qui se révèle surtout stressant pour les candidats encore en lice à quelques kilomètres de l’arrivée, pourrait devenir encore plus mouvementé à moyen terme. Les travaux entrepris sur la commune de Hem pour paver un chemin de balade ouvrent la perspective d’un secteur de plus de trois kilomètres à intégrer comme ultime difficulté majeure, immédiatement avant le déboulé dans le vélodrome. Un spectacle à savourer dans un avenir proche…

Partagez !

Dernière mise à jour : le 29 janvier 2016 à 22 h 53 min

Ronan Houssin

Créateur du site, rédacteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir les caractères de l'image Captcha dans le champ ci-dessus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.