23 septembre 2020

François Pervis : “J’ai pris une grosse claque”

Annoncé comme l'une des plus grandes chances des tricolores pour les championnats du Monde sur piste, François Pervis n'a pas été capable de refaire comme lors des précédentes éditions.

Annoncé comme l’une des plus grandes chances tricolores pour les championnats du Monde sur piste, François Pervis n’a pas été capable de refaire comme lors des précédentes éditions.

Recordman du Monde du tour lancé et du kilomètre et sextuple champion du Monde, François Pervis a réellement peiné à Londres et ce dans toutes les épreuves qu’il a disputé. Auteur d’un temps très moyen lors des qualifications de la vitesse individuelle avant d’être éliminé dès les 16es de finale, le Mayennais n’a pas connu plus de réussite lors du keirin, qui est pourtant son épreuve favorite. Après un premier tour que l’on peut qualifier de désastreux, François Pervis est tout de même réussi à sortir des repêchages avant de se faire battre en demi-finale. Reversé en finale pour les places de 7 à 12, le champion du Monde en titre n’a rien montré et repart de Londres avec la 12e place.

« Je suis bien physiquement, j’ai de la force, mais c’est dans la tronche que cela ne va pas, a-t-il confié sur le site de la Fédération Française de Cyclisme. C’est d’ordre personnel et je n’ai pas à dire davantage. Il faut que je me pose, que je mette les choses à plat. Je n’arrive pas à être appliqué physiquement et mentalement à l’entraînement et on en mesure le résultat aujourd’hui. J’ai pris une grosse claque sur ce mondial, mais il me reste cinq mois pour remettre les choses à l’endroit. Je ne suis de toute manière jamais aussi fort que lorsque je me retrouve au pied du mur, quand cela m’est arrivé par le passé, j’ai toujours su remonter la pente… »

Qualifié comme l’un des meilleurs sprinteurs durant les dernières années, François Pervis est désormais dans une position où il va devoir prouver qu’il a sa place dans le groupe pour les Jeux Olympiques de Rio. Seulement trois sprinteurs seront du voyage au Brésil au mois d’août… Affaire à suivre !

Partagez !