Tour de Bretagne : Lorrenzo Manzin vainqueur final

Au terme d’une semaine à rebondissement, Lorrenzo Manzin s’est offert le classement général du Tour de Bretagne.

Lorrenzo Manzin a remporté le Tour de Bretagne. Photo : Tour de Bretagne

L’organisation du Tour de Bretagne avait annoncé que l’ultime étape entre Plurien et Saint-Pol-de-Léon réserverait son lot de surprises. En effet, il aura fallut attendre les derniers instants pour connaître l’identité du grand vainqueur de l’épreuve. Porteur du maillot de leader lundi entre Rougé et Le Ferré, Lorrenzo Manzin l’a récupéré ce mercredi à l’occasion du protocole finale sur le podium de Saint-Pol-de-Leon, au terme de l’étape remportée par Nils Eekhoff (Sunweb)

Troisième du classement général au départ de l’ultime étape, Lorrenzo Manzin savait qu’il pouvait encore rêver de la victoire finale. Le coureur de Vital Concept-B&B Hotels a eu raison de croire en ses chances. “Je tiens à remercier mes coéquipiers qui ont fait un sacré boulot toute la semaine. On venait ici pour jouer une victoire d’étape, mais au fil des jours, on s’est pris au jeu du classement général. Je savais qu’il fallait que je fasse 2e si l’Italien (Alberto Dainese) gagnait. Sinon, je devais terminer 3e. On a fait un super boulot et je suis très content de rapporter cette victoire à l’équipe“, expliquait le coureur réunionnais après l’arrivée.

La formation Vital Concept a fêté la victoire de Lorrenzo Manzin. Photo : Sébastien Delaunay/Tour de Bretagne

Cette victoire sur le Tour de Bretagne permet ainsi à Lorrenzo Manzin de retrouver une spirale positive. “Je suis très content pour l’équipe. Gagner en Bretagne, pour une équipe bretonne, c’est important. Mais je suis surtout content pour moi-même. Je suis passé par une période difficile dernièrement. C’était une traversée du désert, même. donc je suis très content. Le sport de haut-niveau, c’est difficile…”

Battu aux sprints à plusieurs reprises pendant la semaine, Lorrenzo Manzin avait pourtant besoin de mettre en avant sa pointe de vitesse ce mercredi pour espérer s’imposer au classement général. “Je ne voulais pas me faire enfermer. J’ai poussé mes équipiers jusqu’au bout. Maxime Cam a été au bout du bout de la douleur, mais les autres aussi. En lançant le sprint aux 250 mètres, je pensais au général. Je me suis fait déborder, mais j’ai vu que le 4e était un peu loin, et que l’Italien n’était pas passé devant moi”.

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir les caractères de l'image Captcha dans le champ ci-dessus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.