24 octobre 2020

Rendez-vous samedi

©ASO

La 3ème édition du Tour de France Saitama Critérium approche pour les coureurs qui ont pour l’essentiel terminé leur voyage. Il leur reste une journée d’acclimatation et de découverte avant le rendez-vous du samedi 24 octobre.

La 3ème édition du Tour de France Saitama Critérium approche pour les coureurs qui ont pour l’essentiel terminé leur voyage. Il leur reste une journée d’acclimatation et de découverte avant le rendez-vous du samedi 24 octobre.

Froome en léger différé

Il y a déjà un air de rentrée, dans le vaste hall de l’hôtel Rafre, où sont logés les coureurs du 2015 Tour de France Saitama Criterium. Ils sont arrivés en ordre dispersé, venant pour quelques-uns de Paris, mais aussi de Francfort, de Barcelone ou d’Amsterdam. La grande majorité des cyclistes avaient rejoint le Japon en fin de journée, mais le Maillot Jaune du Tour 2015 fait quant à lui le déplacement depuis Londres dans la nuit de jeudi à vendredi. Pour sa 3ème participation, Chris Froome a été contraint de modifier légèrement ses habitudes, puisque son épouse Michelle, enceinte de leur premier enfant, n’est pas du voyage à Saitama.

Les français à domicile… à l’ambassade

Presque tous les coureurs français du Critérium de Saitama ont été reçus à l’ambassade de France à Tokyo, invités par le président de la chambre de commerce et d’industrie France-Japon, Nicolas Bonnardel. Notamment accompagnés de Bernard Hinault et de Jean-Etienne Amaury, Perrig Quemeneur, Yohann Gène, Angelo Tulik, Blel Kadri, Mikaël Chérel, Alexis Vuillermoz et Romain Bardet ont pu échanger avec des entrepreneurs français, dont le savoir-faire fait recette au Japon. A Tokyo, les cocktails de l’ambassadeur sont d’ailleurs arrosés au cidre breton et garnis des galettes de sarrasin qui ont conquis les habitants de la capitale.

Arashiro et Beppu, les vedettes

Les deux porte-drapeaux les plus prestigieux du cyclisme japonais sont systématiquement en vue sur le Critérium de Saitama, et seront certainement attendus cette année avec davantage d’ambition au vu des résultats particulièrement encourageants obtenus récemment, déjà devant leur public. Fumiyuki Beppu s’est en  effet imposé sur le Critérium précédant la Japan Cup, compétition sur laquelle Yukiya Arashiro a ensuite pris la 3ème place. Son équipe Europcar, dont il portera le maillot pour la dernière fois à Saitama, affiche d’ailleurs clairement son objectif par la voix de Perrig Quemeneur : « Nous allons tout tenter pour essayer de faire gagner Yukiya, nous sommes-là pour ça ».

La course de rentrée de Mikaël Chérel

Les dernières nouvelles de Mikaël Chérel étaient plutôt négatives, puisqu’il avait dû renoncer au Tour de Lombardie en raison d’une collision avec une voiture à l’entraînement. Les trois côtes cassées sur le choc avaient mis un terme à sa saison et l’ont contraint à anticiper sa coupure hivernale. Désormais rétabli, le coureur d’AG2R La Mondiale se présente à Saitama avec, contrairement à tous ses collègues du peloton, la reprise de l’entraînement comme perspective : « J’ai repris mon vélo pour un cyclo-cross auquel j’ai participé dimanche dernier à Jablines, en Seine-et-Marne. Un effort intense d’environ une heure, c’était assez violent ! ».

 Diffusion TV : Un critérium grand format

Le Tour de France Saitama Criterium poursuit sa progression en termes d’impact médiatique, puisque les images seront diffusées dans 171 pays (vs 121 en 2014). Parmi les 22 chaînes qui suivront l’événement, 10 proposeront à leurs téléspectateurs le direct de la course. La couverture la plus complète est naturellement assurée par la chaîne japonaise J-Sports, qui organise également une « Nuit du Tour », émission d’une heure en direct et en public, la veille du Critérium.

Partagez !