Et. 10 : Matthews, la revanche de Revel

Actualites

Les étapes du Tour de France sont quelquefois rapidement étiquetées pour sprinteurs ou pour baroudeurs. La route de Revel autorisait les deux perspectives… et ce sont des sprinteurs qui se sont imposés sur un schéma de baroudeurs !

Animée des premiers aux derniers kilomètres par Peter Sagan, la course a en définitive été remportée par Michael Matthews, dont l’équipe Orica étéit en surnombre dans l’échappée. Le coureur australien, qui avait connu la frustration du forfait à cause d’une chute à l’entraînement au départ de Leeds en 2014, puis un calvaire de près de 3000 km après une chute encore plus lourde dans l’étape de Huy l’année dernière, s’impose dans le final de Revel pour la première fois sur le Tour de France, après avoir déjà gagné sur le Giro et la Vuelta.

Au passage, le sprinteur d’Orica tient également une petite revanche personnelle sur Sagan qui l’avait devancé aux championnats du monde de Richmond. Le Slovaque récupère quant à lui le maillot vert, avec une large avance sur Mark Cavendish.

Partagez !