26 novembre 2020

Jason Tesson : “Le bi-départemental la plus belle victoire”

Vainqueur du championnat bi-départememtal 44-85 et donc champion de Loire-Atlantique Juniors, Jason Tesson a accepté d'échanger avec www.lactuducyclisme.fr. Il parle notamment du Tour de Martinique, épreuve à laquelle il a eu l'occasion au début du mois de mai.

Vainqueur du championnat bi-départememtal 44-85 et donc champion de Loire-Atlantique Juniors, Jason Tesson a accepté d’échanger avec www.lactuducyclisme.fr. Il parle notamment du Tour de Martinique, épreuve à laquelle il a eu l’occasion de participer au début du mois de mai.

IMG_0761 (Copier)
©Camille Laroche

[dropcap]D[/dropcap]ans la famille Tesson le vélo est une affaire de famille, puisque comme l’explique Jason “mon grand-père, ainsi que mes sœurs faisaient du vélo, et depuis mon plus jeune âge j’adore le vélo et c’est pour cette raison que j’ai commencé à l’âge de 12 ans.”. Ce qu’il apprécie particulièrement, dans le difficile sport qu’est le cyclisme, c’est “le dépassement de soi, apprendre le vélo de jour en jour, apprendre à se connaître sportivement… “,et comme un grand nombre de cycliste, il a pour rêve de “devenir pro”.

Le 15 mai, le coureur du VS Vallet a remporté le championnat bi-départemental qui avait lieu à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) et avec du recul il explique que c’est la course qui l’a “le plus marqué”, ainsi que sa “plus belle victoire” depuis 12 années de cyclisme. Sa principale motivation  c’est “d’avancer sans savoir où je vais, dans le monde du vélo”.

Il y a quelques semaines, Jason Tesson a eu l’opportunité de quitter la métropole pour disputer le Tour de Martinique avec Dylan Sallayonnel et Tom Ardouin, il termine d’ailleurs 10e au classement général. Il a d’ailleurs été marqué par la grande différence entre les courses en Métropole et les courses Martiniquaises, “on ne peut pas comparer car le niveau, les routes, l’organisation et le mode de vie n’est pas du tout le même que chez nous.” Jason Tesson fait partie du Pôle Espoir des Pays de la Loire et comme il le dit cela lui apportent “un entraînement régulier et un suivi grâce aux entraîneurs, un suivi sportif ainsi que scolaire,  et surtout d’être en présence d’ami proche, une bande de potes avec qui on rigole tous les jours.”

Partagez !