Et.1 : Démare ouvre le compteur de Groupama-FDJ

La première étape de Paris-Nice imposait un exercice tout à fait atypique qui devait exclure les sprinteurs des débats pour la victoire. En réalité, la côte de Meudon a rempli son office en sélectionnant les plus résistants et les plus puissants des sprinteurs pour une bataille rangée avec des spécialistes d’arrivées en côte !

Paris-Nice2018 - 2018/03/04 - Etape 1 - Chatou / Meudon (135km) - Arnaud DEMARE (GROUPAMA - FDJ) Vainqueur du jour. Photo : ASO/Alex BROADWAY

La première étape de Paris-Nice imposait un exercice tout à fait atypique qui devait exclure les sprinteurs des débats pour la victoire. En réalité, la côte de Meudon a rempli son office en sélectionnant les plus résistants et les plus puissants des sprinteurs pour une bataille rangée avec des spécialistes d’arrivées en côte ! A ce jeu-là, Arnaud Démare a fait parler sa puissance sur les pavés menant au château de Meudon, après une côte finale qui avait été exploitée par Alexis Vuillermoz. Dans les deux cents derniers mètres, le champion de France a réglé d’extrême justesse des coureurs avec qui il rivalise rarement : Gorka Izagirre, Christophe Laporte, Tim Wellens et Mike Teuinissen complètent le Top 5 du jour.

La rédaction d’Arnaud Démare

“Celle-ci elle est belle ! Je n’ai pas l’habitude de faire des sprints comme ça. Toute la journée mes coéquipiers m’ont placé royalement, je crois qu’on a vu du Groupama-FDJ partout aux avant-postes. J’étais tellement cuit, les jambes me brûlaient tellement que je me suis dit que j’allais lancer tôt pour au moins surprendre mes adversaires. Je sentais que ça ne marcherait que comme ça. Quand je vois Izagirre à côté de moi, je me dis ‘Arnaud, si tu cèdes à la douleur, tu ne gagneras pas, c’est maintenant que ça se joue’. Alors, j’ai jeté le vélo mais j’étais sûr de faire deuxième. Quand le staff a explosé de joie après quelques minutes sur la ligne, j’ai ressenti une émotion folle. C’est ma première photofinish et je crois que ça rend le sentiment encore plus fort – après l’attente.”

Partagez !